En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site et réaliser des statistiques d’audiences.
En savoir plus
Blog Plaquette commerciale : nos 7 conseils pour réaliser votre plaquette - Vendredi 27 avril 2018

7 conseils pour réussir votre plaquette commerciale

La première chose à faire avant de vous lancer est d’en profiter pour réfléchir à votre stratégie en vous posant les bonnes questions :
quel est mon positionnement ?
quelle cible privilégier ?
comment je veux être perçu ?

Les réponses obtenues vous permettront de suivre une ligne directrice tout au long de la conception et de la réalisation de votre plaquette commerciale.

Definissez-votre-strategie

1.    Définissez votre stratégie.

La première chose à faire avant de vous lancer et de définir votre stratégie en vous posant les bonnes questions. Les réponses obtenues vous permettront de suivre une ligne directrice tout au long de la conception et de la réalisation de votre plaquette commerciale afin de ne pas perdre de vue vos objectifs. 

Plusieurs choses sont à définir :
- La finalité de votre plaquette - ses objectifs : à quoi va t-elle servir ? pour quelles occasions ?
- Votre cible : à qui vous adressez-vous ?
N’hésitez pas à développer cette partie, elle affinera votre positionnement et le message à véhiculer,
-  Votre budget prévisionnel.

2.    Choisissez le format adéquat.

Choisir un format n’est pas toujours évident. En effet, il s’agit là de faire coïncider vos envies avec vos besoins, mais pas uniquement. Chaque secteur d’activité a ses propres codes qu’il est important de prendre en compte. Enfin, misez sur quelque chose de simple, pratique, facile à tenir, ranger et poster.

N’hésitez pas à regardez ce qui se fait autour de vous et notamment chez vos concurrents (essayez de "récupérer" lors d’un salon par exemple les plaquettes commerciales de vos principaux concurrents ;-)
Ayez l’œil critique pour déceler ce qui fonctionne ou non et pourquoi.

Inspirez vous toujours, mais ne calquez jamais.

Les formats les plus courants :
-    petit format : A5 fermé,
-    format standard : A4,
-    grand format : 22x32cm (légèrement plus grand que le A4)
-    format carré : original et plus facile à stocker,
-  avec ou sans découpe : à personnaliser selon votre activité ou votre identité visuelle. Une forme de découpe originale permet de vous démarquer !

Pour finir, choisissez un papier de qualité et réfléchissez aux éventuelles options de finition proposées par l’imprimeur.

Quelques exemples de finitions :
- le pelliculage : on fait ressortir certains éléments visuels grâce à un système de vernissage sélectif.
- le gaufrage : créez du relief en faisant ressortir une impression ou en l’enfonçant. Vous pouvez utiliser cette technique pour vos couvertures.
- le pelliculage soft-touch : pour un toucher peau de pêche, tout en douceur !
- le pelliculage mat : simple et élégant,
- le pelliculage vernis UV qui fait briller et protège efficacement vos créations.


Notre conseil : faites des tests et recommencez si nécessaire. Votre plaquette sera le reflet de votre image, ne vous précipitez pas.




SOLUTION ADEQUAT
Affinez votre message

3.    Affinez votre message.

Commencez simplement : faites vous une maquette.

L’objectif ici est de lister et de hiérarchiser les éléments que vous voulez faire apparaître dans votre plaquette. Soyez conscient que vous ne pourrez pas tout mettre et n’essayez pas de le faire ! Allez à l’essentiel en sélectionnant les informations les plus pertinentes, celles qui donneront envie à votre prospect de faire appel à vous plutôt qu’à un de vos concurrents.

Quelques conseils :
- mettez vous à la place de votre cible : que veut-elle savoir ? de quoi a-t-elle besoin pour prendre sa décision?
- faites des phrases claires et concises. Plus votre contenu sera intelligible, meilleure en sera sa compréhension. Basez-vous sur des techniques simples de rédaction comme par exemple : 1 paragraphe = 1 idée.
- évitez les phrases trop complexes et les mots trop techniques. Votre contenu doit être accessible à tous. Si votre prospect ne vous comprend pas, il passera à autre chose.
- restez cohérent dans votre discours, chaque point évoqué dans votre plaquette doit être en accord avec votre stratégie.


4. Soignez vos illustrations.

Vous le savez déjà mais il est bon de le rappeler : une image vaut mille mots. Le choix de vos illustrations est aussi important que celui de vos contenus.
Pour rendre votre plaquette plus attractive, n’hésitez pas à varier les contenus et leur taille : photos, captures d’écran, infographies… vous n’avez que l’embarras du choix !

La qualité de vos illustrations est primordiale.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour cette tâche car des images « bas de gamme » gâcheraient l’effet de votre plaquette et vous feraient perdre en crédibilité. Pas de belle plaquette sans beaux visuels !

Notre agence CMM dispose de son propre studio de création. Experte en communication visuelle, notre équipe spécialisée dans le graphisme, maquette, retouche photo et web design, vous propose un accompagnement personnalisé dans la réalisation de vos projets.



Soignez vos illustrations
Optimisez la mise en page

5. Optimisez la mise en page.

Les différents niveaux de lecture
Lors de la première prise en main d’un document, notre œil le balaye automatiquement en « Z » (Commençant en haut à gauche, scindant la page en diagonale pour terminer en bas à droite.)  Les zones stratégiques se trouvent principalement à droite, aux extrémités hautes et basses ainsi qu’au centre de la diagonale, qui se situe plus ou moins au centre de la page.

Niveau 1 :
Ce qui saute aux yeux du lecteur : titres, informations-clés.
Niveau 2 :
Données qui attirent l’attention : listes à puce, légendes photos.
Niveau 3 :
Le corps de texte.

Organiser vos éléments de façon à mettre en avant les informations principales et accrocher le regard de votre lecteur.

N’ayez pas peur du blanc.
Chaque illustration doit avoir sa raison d’être. Ne cherchez pas forcément à combler les espaces vides avec des images. Une page surchargée d’illustrations a un effet aussi néfaste qu’une page surchargée de contenus. Une page aérée sera visuellement plus attractive et beaucoup plus agréable à lire. Un espace vide permettra de mettre en valeur un élément important.

6. Dosez votre créativité.

Nous sommes d’accord, votre plaquette doit être unique. Créativité et originalité sont donc de rigueur mais sachez y apporter le bon dosage.  Vous pouvez mettre de la couleur (deux ou trois couleurs dominantes au maximum) mais veillez à rester lisible et cohérent avec l’esprit de votre société, marque ou organisation.
Votre plaquette est le reflet de votre offre et donc par extension, de votre savoir-faire.  Le but n’est pas de trop en faire, mais de trouver le bon équilibre entre originalité et pertinence.

Dosez votre cre?ativite?
Ve?rifiez – validez

7. Vérifiez – validez.

Avant de valider définitivement votre plaquette, passez-la au crible, traquez les fautes, les coquilles et les possibles oublis. Ensuite soumettez-la à un public test et recueillez leurs réactions. Qu’elles soient positives ou négatives, prenez-les en compte.

À tester : une fois terminée, posez votre plaquette au milieu d’autres plaquettes concurrentes. Prenez un peu de recul et soyez le plus objectif possible. Oubliez même que cette plaquette est la vôtre et lisez-la.

Si la vôtre ressort (pour de bonnes raisons) et si vous y prenez du plaisir alors c’est mission accomplie !