En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site et réaliser des statistiques d’audiences.
En savoir plus
» Blog › Carte de voeux digitale : les embûches à éviter, nos conseils aux responsables COM - Samedi 12 octobre 2019

Carte de voeux digitale : les embûches à éviter, nos conseils aux responsables COM

Le mois de décembre approche à grands pas et vos deadlines aussi : cartes de voeux animée à réaliser, calendriers à imprimer, event à organiser… vous êtes sur le qui vive.Ce petit article fait le point sur les meilleures pratiques pour réussir la carte de voeux digitale de votre entreprise, toujours important avant les entretiens de fin d’année… et les primes et augmentation à la clé ;-)

CONSTAT N°1 : no brief

Une des principales difficultés lorsque l’on doit réaliser une carte de voeux est dans l’immense majorité des cas l’absence de brief.Souvent la direction n’a pas vraiment d’idée, ni le temps pour briefer l’équipe communication / marketing, et cette absence de brief est une des principales difficultés à surmonter.

CONSEIL N°1 : ALLER À LA PÊCHE AUX INFOS

Récupérer le maximum d’informations auprès de votre direction !
Ils n’ont pas encore réfléchi ?, qu’à cela ne tienne, profitez d’un déjeuner pour amorcer la conversation et suggérez quelques idées.


Vous n’avez pas souvent l’occasion de déjeuner avec l’équipe ?
Montrez leur des exemples de cartes de voeux, papier ou animée.
Des cartes de voeux de l’année précédente, des cartes de voeux de vos concurrents…
Si aucune idée ne semble plaire, ne soyez pas découragé(e), savoir ce qui ne plait pas est déjà une avancée !

horloge

CONSTAT N°2 : DES DÉLAIS ULTRA SERRÉS

La carte de vœux n’est pas un enjeu stratégique pour votre entreprise, ce qui explique que les ressources matérielles et humaines qui vous sont allouées sont la plupart du temps insuffisantes.
On sous-estime souvent la quantité de travail imposée par une carte de voeux : créa à valider en amont, allers-retours avec l’agence, corrections de dernière minute de la direction…
…mais les journées ne sont pas extensibles et les échéances approchent.

CONSEIL N°2 : ANTICIPER !

Démarrer votre projet de carte de voeux au plus tôt !

Dans l’idéal mi-octobre (il est illusoire de commencer la carte de voeux au mois de septembre, de retour de vacances vous avez certainement bien d’autres priorités).

Début novembre, il est encore possible de vous en sortir avec les honneurs

Fin novembre / début décembre : c’est la course à l’échalote assurée ;-)
Rien d’impossible mais vous ne vous facilitez pas la tache, il va falloir être très bien entourée (par une agence créative et ultra réactive par exemple)

tirelire

CONSTAT N°3 : “J’AI LE MÊME BUDGET CHAQUE ANNÉE !”
 (AU MIEUX)
…AU PIRE : “ON A RÉDUIT MON BUDGET”

La carte de voeux n’est pas une action stratégique pour votre entreprise, et la fin d’année est souvent synonyme de coupures budgétaires intempestives…
Rassurez vous c’est le cas dans l’immense majorité des entreprises.

Alors que faire ?

CONSEIL N°3 : SORTEZ VOTRE JOKER DIGITAL !

Mettez en avant votre meilleure carte : le digital !
Débloquer un budget raisonnable pour une carte de voeux n’est pas chose aisée, sortez votre joker Digital vous serez surpris(e) par son pouvoir.


Comment ?
C’est très simple, il suffit de changer de perspective et faire prendre conscience à votre direction qu’une belle carte de voeux (animée bien sur) est un support idéal pour véhiculer une image dynamique, digital et innovante de votre entreprise !

mockup-carte-de-voeux-papier

CONSTAT N°4 : "ON ABANDONNE LE PAPIER"

Les cartes de voeux imprimées sont chères et très chronophages.

Beaucoup d’entreprises ont renoncé à conserver la version papier de leurs cartes de voeux. C’est à notre sens une erreur…

CONSEIL N°4 : CONSERVER LA VERSION PAPIER…
POUR VOS MEILLEURS CLIENTS

À l’heure du tout digital très peu d’entreprises ont conservé la version papier de leur carte de voeux. Profitez-en pour sortir du lot !
Vos meilleurs clients et prospects sauront apprécier un petit mot manuscrit personnalisé sur une belle carte de voeux imprimée.
N’oublions pas que la culture de l’écrit est très importante en France.

Réservez la version papier aux seuls meilleurs clients et prospects stratégiques vous permettra de réduire significativement les coûts d’impression.

Vous avez besoin d’arguments supplémentaires pour convaincre votre hiérarchie ?
Un seul chiffre à communiquer : le taux d’ouverture des emails.
Il est en moyenne de 15% en France… le message à faire passer est très simple, 85% de votre fichier clients ne verra pas votre carte de voeux si vous vous limitez à la seule version électronique de votre carte de voeux…

CONSTAT N°5 : CHAQUE ANNÉE LES ALLERS-RETOURS
SONT TROP NOMBREUX AVEC L’AGENCE

Malgré tous vos efforts les allers-retours avec l’agence sont très nombreux. Cette situation est symptomatique d’une préparation en amont insuffisante.


Le cas d’école : vous donnez votre feu vert aux créas sur un principe d’animation… et le résultat final ne correspond pas à vos attentes.
Les illustrations ne vous plaisent pas vraiment, le rythme de la carte de voeux ne va pas, etc.

CONSEIL N°5 : EXIGEZ UN STORY-BOARD !

Un architecte expérimentée ne se lancerait jamais dans la construction d’un immeuble sans des plans soigneusement dessinés et renseignés…


Il en est de même pour la réalisation de la carte de voeux animée de votre entreprise, votre agence doit réaliser un story board complet et détaillé de l’animation.
Même si les délais sont serrés, cette étape est indispensable, ne croyez pas perdre du temps bien au contraire ! C’est grâce au story board, que vous prendrez soin de faire valider par votre N+1, que vous allez pouvoir vous projeter et donner votre feu vert à l’agence sur une version corrigée et validée.
Il faut savoir "perdre" un peu de temps au début du projet pour en gagner après ;-)